mercredi 22 février 2017

Coussin à motifs ananas :-)

 

































L'un des coussins du canapé a rendu l'âme et il fallait le remplacer. 
Au magasin "l'Atelier des tissus" près de chez moi, j'ai littéralement flashé sur ce tissu d'ameublement à motifs ananas, que j'ai assorti a un passepoil et un zip noirs.
Comme pour mon premier coussin, je suis partie du tuto de Laissons Lucie Faire.

Vous noterez que j'ai presque réussi à faire coïncider les motifs sur l'envers au niveau du rabat qui cache le zip, et ce n'est pas un hasard. Comme quoi, je progresse !

J'adore mon nouveau coussin au motif ananas. Et, y a pas à dire, le passepoil ça finit le truc au poil.








Lunch bag



Pour mon anniversaire, j'ai eu une jolie boite à Bento "Monbento" pour contenir mon déjeuner au travail. J'adore ce concept de boîte qui s'empile, avec de belles couleurs.
Sauf que du coup, mon vilain sac plastique faisait un peu tache pour transporter une si belle boîte.

J'ai profité des soldes dans le magasin Ambiances et Styles pour acheter du coton enduit. Et oui, c'est plus un magasin d'accessoires de cuisine mais ils y vendent aussi de la nappe au mètre. Ils bradaient à 5 euros le dernier mètre restant sur un rouleau : je n'ai pas hésité ! D'autant que j'adore les motifs géométriques, ce n'est pas un scoop.

Pour une fois, je n'ai piqué le patron de personne. Je suis partie de mon Bento pour dessiner le lunch bag que je voulais. Vu la quantité de tissu, j'ai fait la doublure à l'identique. J'ai renforcé le fond avec un morceau pvc alvéolé (reste d'un vieux panneau stocké au bureau).

J'ai ajouté un biais rose pour contraster le tout. Mais j'ai eu de grandes difficultés à le poser. Je devais également faire l'intérieur des poignées mais j'ai laissé tomber de peur de tout gâcher.

En tous cas, même s'il a plein de défaut, je le trouve sympa. Je peu y loger mon bento, ma bouteille "Gobi" et y caler un dessert.

dimanche 22 janvier 2017

Robe chasuble petite fille et fichu élastiqué

"Un cadeau de tes mains", voici ce qu'une amie m'a répondu lorsque je lui ai demandé quel cadeau elle voulait pour la naissance de sa petite Rosalie.
J'ai choisi de faire la même robe chasuble réversible que celle que j'avais faite pour ma petiote (modèle du site petit citron).

Celle-ci présente un joli motif géométrique vert et beige d'un côté et un tissus beige à pois blanc de l'autre. J'ai appliqué un cœur sur chaque face avant dans le tissu opposé.
Les pressions kam sont beige coté tissu vert et blanches côté tissu beige.

Pour compléter j'ai fait un fichu réversible élastiqué. C'est ma petite fille qui a servi de mannequin pour les dimensions.
J'espère que cette robe plaira à Rosalie et surtout à sa maman... elle même couturière mais d'un niveau bien plus avancé que le mien...

     








Tablier enfant

Mon petit neveu s'est mis à la cuisine... Et il m'a commandé un tablier.
J'ai utilisé un tablier du commerce (prêté par une copine) pour dessiner le mien dans des grande chutes qui me restaient. L'avant est dans un coton épais turquoise étoilé et le dos en toile épaisse grise.
Pour les liens, j'ai choisi, au lieu de liens classiques, des sangles de sac qui présentaient un choix de couleurs beaucoup plus sympas.

Au niveau de la taille, on peut soit nouer les liens dans le dos ou devant, comme un vrai chef cuisinier ! J'ai appliqué l'initiale du petit cuistot sur le devant du tablier et terminé le tout par une petite surpiqûre.

C'est mon petit gars qui prend la pose sur la photo avant de le donner à son cousin. Je crois qu'il aimerait bien que je lui fasse le même. ;-)



dimanche 8 janvier 2017

Couvertures pour bébé - Cadeau de naissance

Deux bébés sont nés dans mon entourage récemment. Un petit Thomas et une petite Louise.

J'ai choisi de leur coudre à chacun une petite couverture douillette.
Le dos est en tissu "doudou" et le devant en coton jaune et gris. J'ai craqué sur ce motif à petites chouettes jaunes orangées assez mixte.
J'ai appliqué pour chaque couverture, l'initiale des enfants.



La matière "doudou" est un peu compliquée à coudre car elle glisse et se déforme sous le pied de biche. Mais le résultat est vraiment mignon. Les couvertures sont petites, destinées à recouvrir les bébés en poussette ou dans les transats.






Transformation d'une robe en jupe.

J'ai acheté cette robe il y a quelques années.... puis après l'avoir beaucoup portée, je l'ai mise au placard... Trop rouge, et plus tellement adaptée morphologiquement (deux enfants plus tard, quoi....).

Bref, j'hésitais à la donner mais j'adore tellement le tissu que j'ai décidé de tenter d'en faire une jupe.

Je vous raconte pas le petit coup de stress au moment du coup de ciseaux... Mais ouf, ça s'est bien passé. Etonnement, le tissu extérieur en espèce de maille très fine ne s'est pas du tout effiloché.
J'ai coupé la doublure en même temps.

J'ai choisi un "bord-côtes" assorti que j'ai cousu en double pour faire une ceinture bien large et confortable.
Le bas étant un peu distendu, j'ai repris légèrement les côtés pour faire une jupe plus près du corps.

Bref, un  recyclage de robe en jupe assez simple et très rapide à faire.... pour moins de 3,50, le prix du bord-côtes !





jeudi 5 janvier 2017

Organisateur d'aiguilles de machine à coudre

Pour ma copine Gaël (oui sans "L" et sans "E"), je cherchais une idée de cadeau-couture sympa depuis longtemps. Elle coud comme moi, depuis deux ans environ... Et nous comparons souvent nos "oeuvres" (et leurs défauts)...

Profitant des congés de Noël, je lui ai fabriqué un organisateur d'aiguilles de machine à coudre. En effet, il est difficile de repérer celles qui ont déjà été utilisées des neuves... Ce petit bidule est bien pratique pour les ranger....

Je me suis inspirée de ceux de creapratiques et de Christelle Coud. Je recommande au passage le livre de cette dernière "Guide de couture à la machine à coudre" qui est une véritable mine d'or pour celui/celle qui débute (en plus, j'ai découvert que nous habitions la même ville... dingue).

Pour la technique : j'ai stoppé les fils en les repassant sur l'envers avec une aiguille "à la main" pour faire des nœuds (et éviter ainsi le pâté de fils dû au point d'arrêt).
N'ayant pas de machine à broder, j'ai écris les noms des lettres avec une règle-pochoir. (Je me suis craquée sur l'espacement des lettres sur un mot une première fois.... j'ai donc dû tout recommencer ....snif).
J'ai choisi de fermer l'organiseur par des pressions invisibles lorsque l'objet est plié.

Le tissu extérieur provient d'un vieux coupon acheté chez DécoAvenue. Cette jolie boutique propose de jolis tissus au mètre (Lina Morata, Petit Pan entre autres) mais également des chutes pour quelques euros. Pratique lorsque l'on ne veut pas stocker et acheter de grands morceaux.

Voilà, il y a des défauts sur la pose du biais... Mais c'est moins facile à coudre qu'il n'y paraît finalement.
Je crois que mon petit cadeau a plu, c'est cool.


 


mercredi 4 janvier 2017

Réparation de pantalon : place au monstre !!

Vous avez un petit garçon ? Vous comprendrez certainement ce message de désespoir....

Durée de vie moyenne d'un pantalon : 2 mois.
C'est le temps qu'il faut au premier trou pour apparaître sur un genou.

Pour rendre la corvée de réparation plus sympa... et pour éviter le rendu bien moche de l'empiècement thermocollé ou cousu, j'ai piqué l'idée de Raphaëlle Vidaling dans son livre "Comment épater ses enfants" :


Le principe : utiliser le trou (voire l'agrandir un peu) pour créer un monstre diabolique... 

Mon garçon était tout content de cette surprise (après s'être encore fait enguirlander pour avoir ruiné son jean). Il a même préféré mettre celui ci pour aller à l'école que le tout neuf (pour montrer aux copains).  Résultat : ils ont tous trouvé ça rigolo. On verra comment la bestiole résiste au lavage... Au pire, il me restera le patch thermocollant :-)


Blague  à part, ce livre -"comment épater ses enfants" aux éditions Tana- est une mine d'or de bricolages, d'expériences rigolotes et peu coûteuses et en plus, il est joliment illustré. Une belle idée (merci père Noël) !



jeudi 29 décembre 2016

Chèches et foulards - Cadeaux de Noël

Cette année encore, je me suis transformée en lutin pour aider le Père Noël à garnir sa hotte de cadeaux.
Après les pochettes zippées et les pochettes pour chargeur de portable en 2015, j'ai choisi cette année des faire des chèches et un foulard.



C'est en tombant sur le site de "les p'tites mèches" que l'idée m'est venue...

Au niveau des dimensions, j'ai diminué celles préconisées : la pointe fait 35 cm une fois cousue.

Je suis passée par toutes les galères possibles pour faire ces 3 chèches et 1 foulard : aiguille qui casse, bobine de fil défectueuse (qui fait des paquets partout), pb de graissage de machine et d'enfilage de fil. Un des chèche a été démonté deux fois....
Mais le résultat est plutôt cool. J'espère qu'ils ont plu aux personnes auxquels ils étaient destinés (en l'occurrence, les "filles" de la famille : sœur, belle-soeur, maman et belle-maman).






Tissus : l'atelier des tissus
Pompons : La perles des Loisirs
(je fais marcher le commerce local ;-) )